-- Placez votre pub ici --

Le Prix Mnémo 2020 : Les Récits de notre terre

par Centre Mnémo

PNG - 255.8 ko
Les 5 premières parutions de la série « Les Récits de notre terre » portant sur : les Cris, les Atikamekw, les Innus, les Algonquins, et les Naskapis.

Le Prix Mnémo 2020 fut remis le samedi 20 mars 2021, dans le cadre du camp Danse-Neige (version virtuelle) organisé par EspaceTrad

Les Récits de notre terre constituent la première série de la collection « Tradition orale » des Presses de l’Université Laval (PUL) . Cette série est consacrée aux Premiers Peuples qui se sont développés sur un territoire qui correspond à une partie du nord-est de l’Amérique du Nord, soit le Québec dans son ensemble ainsi que des portions de certaines provinces canadiennes et d’États américains voisins.

JPEG - 33.2 ko
L’auteur Daniel Clément

Le directeur de la collection, l’anthropologue Daniel Clément, a été conservateur d’ethnologie au Musée canadien des civilisations et directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS), en plus de diffuser ses connaissances sur les autochtones auprès d’étudiants et d’étudiantes dans plusieurs universités.

Il est par ailleurs romancier et poète. Plusieurs de ses œuvres sont publiées, sous le nom de Philippe-Daniel Clément, dans sa maison d’édition : les Éditions du Wampum.

M. Clément vise à publier 11 livres dans Les Récits de notre terre, pour les 10 Premières Nations du Québec, plus les Inuits. Il a publié 5 livres à ce jour. Les autres viendront dans les années à venir.

Chaque livre regroupe les contes, fables et récits d’une nation particulière. Ces textes proviennent principalement de collectes ethnographiques des années 1920-1930, tandis que d’autres furent recueillis par l’auteur lui-même, ou Serge Bouchard, par exemple. Certains de ces textes ont déjà été publiés dans des revues spécialisées, tandis que d’autres sont inédits.

Le Jury, constitué d’Elizabeth Gagnon, Gilles Renaud et Marc Bolduc, tient à souligner l’excellence et la qualité du projet, ainsi que son envergure, car ce n’est pas fini !

Informations
Pour acheter les livres de M. Clément (papier ou pdf) :
Clément, Daniel. Les Récits de notre terre. Québec, Presses de l’Université Laval, « Tradition orale ».

Ces livres sont illustrés par Christiane Clément et comportent des photos de Serge Jauvin.

Autres sources sur M. Clément et son œuvre :

Remerciements de M. Daniel Clément

Lorsque j’ai appris que le Centre Mnémo avait choisi d’honorer ma série de livres sur les légendes autochtones, Les Récits de notre terre, en lui octroyant le Prix Mnémo 2020, j’ai été étonné et je suis resté bouche bée. J’ai pensé immédiatement que le prix devait plutôt être remis aux conteurs des siècles passées qui avaient transmis ces récits oralement de génération en génération, mais que j’étais aussi prêt et heureux de le recevoir en leur honneur.

Puis, plus tard, j’ai aussi pensé que ce prix n’avait rien à voir avec un concours de beauté artistique, comme les prix littéraires le sont trop souvent. Ce n’était pas la forme qui comptait mais le sens ou le contenu des œuvres honorés, en autant que le Centre Mnémo vise à reconnaître des productions qui ont une influence collective et qui, en réalité sont des dons de l’artiste à la communauté. Les conteurs Lizim Dubé (atikamekw), Abraham Mestokosho (innu), Benjamin Mackenzie (anishnabeg ou algonquin), John Peastitute (naskapi) et Joseph Kurtness (cri), pour n’en nommer que quelques-uns, sont aussi des êtres dont la générosité est exemplaire tout comme le Centre Mnémo l’est. En offrant des histoires ou des légendes que leur ont transmis leurs aînés, ils poursuivent une tâche qui revient à tout conteur digne de ce nom, celui de transmettre à autrui les savoirs non seulement nécessaires à la survie mais également ceux qui forgent l’identité et en assurent la pérennité.

En leur nom, je remercie le directeur du Centre Mnémo, Pierre Chartrand, ainsi que les trois membres du jury, Élizabeth Gagnon, Gilles Renaud et Marc Bolduc. Merci à vous d’avoir eu la sagesse et la perspicacité de reconnaître l’apport des cultures autochtones dans le patrimoine humain.