Prix Mnémo 2000 : Vision d’une société par les chansons de tradition orale à caractère épique et tragique

Par Conrad Laforte et Monique Jutras

par Centre Mnémo

Le dernier Prix Mnémo fut décerné lors du dernier festival international des arts traditionnels (FIAT) organisé par le Centre de valorisation du patrimoine vivant (CVPV).

La remise du prix eut donc lieu au Théâtre le Petit Champlain, dans le Vieux-Québec, le dimanche 8 octobre 2000.

Le prix est décerné à l’ouvrage de Conrad Laforte et Monique Jutras, Vision d’une société par les chansons de tradition orale à caractère épique et tragique , Sainte-Foy, Les Presses de l’Université Laval, 1997, 521p. (Coll. Les Archives de Folklore, no 27) pour les raisons suivantes :

- Pour reconnaître l’excellence du travail de recherche et d’érudition de Conrad Laforte dans le domaine de la chanson traditionnelle qui se situe dans la lignée des travaux de Marius Barbeau, Luc Lacourcière et Félix-Antoine Savard. • Pour signaler le phénomène de transmission du savoir d’une génération de chercheurs à une autre dans la collaboration entre un professeur, Conrad Laforte, et une candidate à la maîtrise, Monique Jutras.
- Pour reconnaître les mérites d’un ouvrage qui non seulement donne accès à un répertoire précieux mais qui présente aussi une analyse approfondie des contextes et des fonctions du lyrisme populaire.
- Pour saluer le travail de recherche de Monique Jutras qui donne à sa carrière d’artiste une dimension exceptionnelle.

Le Centre Mnémo voulait également souligner d’une mention le travail de Hélène Fournier pour la réalisation du livret et du disque «  Le Bal des animaux, patrimoine créateur  » :

- Pour reconnaître le travail de sensibilisation, de recherche et de créativité réalisé en milieu familial et scolaire auprès des enfants, des parents et des enseignants.
Centre Mnémo

Mot de Monique Jutras

Monique Jutras ne pouvant être présente lors de la remise du Prix (lequel fut remis à Conrad Laforte) elle nous a fait parvenir ce mot de remerciement :

C’est avec grand plaisir et beaucoup d’émotion que je reçois ce prix du Centre Mnémo. La reconnaissance de ses pairs est certainement le plus beau cadeau qu’on peut recevoir. J’aimerais tout d’abord remercier du fond du coeur celui qui restera toujours pour moi à la fois un maître, un collègue et un modèle : Conrad Laforte qui m’a fait pleinement confiance et m’a soutenue pendant toutes les années où j’ai travaillé en collaboration avec lui à la recherche et à l’écriture de ce projet.
 
On me demandait de raconter peut-être une anecdote à propos de comment j’ai pu me sentir pendant que j’écrivais cette étude sur la chanson. La plupart de ceux qui ont déjà écrit ou qui écrivent vous le diront : l’écriture est rarement une chose aisée. Parlez-en à mon conjoint qui m’a proposé, à certains moments difficiles, plusieurs ponts du haut desquels j’aurais toujours pu me jeter... Heureusement ! Le choix des ponts m’embêtait : Pierre Laporte ? Pont de Québec ? Jacques Cartier ? Champlain ? je n’ai jamais pu me décider et j’ai donc persévéré pour finalement terminer avec la satisfaction d’avoir accompli ce travail du mieux que je le pouvais, avec le meilleur de mes connaissances et selon mes aptitudes du moment.
 
Aujourd’hui, que ce travail soit reconnu à la fois par des gens du milieu universitaire, des gens des médias et surtout par le milieu des arts traditionnels lui-même représente le couronnement de nombreux efforts qui visaient, bien modestement, à mieux faire connaître un répertoire pratiquement inédit et à illustrer l’une des façons possibles de l’étudier. Mon souhait le plus cher a toujours été que ce travail soit utile à d’autres chercheurs, d’autres passionnés, d’autres amoureux de la chanson. En recevant ce prix, j’ai l’impression de voir mon souhait se réaliser.
Merci du plus profond du coeur au Centre Mnémo et aux membres de son jury pour cette belle reconnaissance qui vaut son pesant d’or.

Monique Jutras